Le stretching pour le triathlon

English (United Kingdom) French (Fr)
Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Le stretching pour le triathlon

Introduction:

  • Le stretching est très important, car il permet d'être plus souple et de récupérer plus vite.

Souplesse:

  • Lorsqu'il est pratiqué régulièrement, le stretching permet d'allonger les muscles et les tendons, donc d'améliorer la souplesse.
  • La souplesse permet d'être plus efficace pendant l'effort. De la même façon qu'un vélo bien huilé, des muscles et des tendons souples produisent moins de résistance pendans l'effort.
  • La souplesse permet d'augmenter l'amplitude des mouvements. L'amplitude est particulièrement importante en natation et en course à pied.

Récupération:

  • Lors d'entraînements longs ou intensifs, un grand nombre de cellules musculaires restent contractées ce qui ralenti considérablement la récupération. Le stretching oblige ces cellules à se relâcher et permet donc de récupérer plus vite.
  • Le stretching favorise aussi l'évacuation des toxines présentes dans les cellules musculaires.

Quand effectuer son stretching?

  • Il est essentiel d'étirer ses muscles après chaque entraînement. Il est plus efficace de le faire juste après l'entraînement car les muscles sont encore chauds.
  • On devrait aussi effectuer des étirements au milieu d'un entraînement, lorsque l'on sent que les muscles subissent une forte baisse de rendement.
  • Le stretching est aussi très efficace pour lutter contre les débuts de crampes.
  • Il est aussi conseillé d'effectuer quelques étirements à l'échauffement. Le meilleur moment est en fin d'échauffement lorsque les muscles sont encore chauds.
  • Il est possible d'effectuer une séance de stretching indépendemment d'un entraînement. Par exemple le soir avant de se coucher ou durans une journée de repos.

Comment effectuer son stretching?

  • Les muscles devant être prioritairement étirés sont les suivants: triceps, pectauraux, dorsaux, lombaires, quadriceps, ichto-jambiers et mollet. -Les autres muscles peuvent aussi être étirés.
  • Le stretching ne doit pas faire mal.
  • Il faut augmenter progressivement la pression sur les muscles puis maintenir cette pression pendant quelques secondes (20 à 60 sec.).
  • Pour être le plus efficace possible, chaque exercice est répété 2 à 3 fois avec une petite pause (10 à 30 sec.) entre deux.

Conclusion:

  • Le stretching permet de progresser plus rapidement. Il est donc essentiel de le pratiquer assidûment.
 

Le site Mission Triathlon est la disposition de tous les triathlètes souhaitant optimiser leur préparation au triathlon. Vous y trouverez des conseils comme la technique de natation pour le triathlon, la technique de vélo pour le triathlon, technique de course à pied pour le triathlon, l'alimentation pour le triathlon ou la musculation pour le triathlon. Vous pouvez aussi utiliser gratuitement le carnet d'entraînement online ou demander un devis pour un programme d'entraînement de triathlon personnalisé.